Vertical Ocean Camp

Nos Expertises > Evénement sportif > Vertical Ocean Camp

Evenement et marketing sportif

L'ÉVÉNEMENT EN BREF


Le Port de La Rochelle est devenu le temps d’un weekend le théâtre d’un événement spectaculaire.
Des athlètes internationaux se sont retrouvés sur un mur d’escalade de 15 mètres au dessus de l’eau, sans cordes, avec comme seul objectif, arriver au sommet sans chuter !
Vertical Ocean Camp (VOC) est devenu un rendez-vous incontournable dans la communauté escalade du Grand Ouest.
Le VOC permet à tous de tester des sports outdoor en milieu urbain, dans un esprit de convivialité.
Un événement en trois dimensions :

  •  Un village d’animations (escalades, slackline, tyrolienne, stand up paddle, etc.)
  •  Une compétition spectaculaire : le Deep Water Soloing
  •  Un rendez-vous de jumpline (sauts acrobatiques sur une slackline, sangle tendue entre deux points)




L'ÉVÉNEMENT EN CHIFFRES

7 000 spectateurs
50 000 internautes (directs et différés)
100 participants à la compétition
30 partenaires techniques et financiers
88 000 personnes atteintes sur les réseaux sociaux



Vertical Ocean Camp

LA PROBLÉMATIQUE

LA DEMANDE



  • Co-organisation d’un évènement grand public inédit ; une première en France autour d ‘un sport out-door méconnu

LES ENJEUX



  • Création de l’évènement
  • Développer la notoriété et véhiculer les valeurs du sport de pleine nature en milieu urbain

Vertical Ocean Camp

NOTRE DISPOSITIF

NOTRE RÉPONSE



  • Création d’une compétition de Deap Water Soloing et de Jumpline
  • Traitement de la finale comme un spectacle
  • Création d’un village ouvert à tous et gratuit avec démonstrations et ateliers d’initiation
  • Accompagnement des prestataires, gestion des relations partenaires
  • Accompagnement des relations presse et de la communication

LES RÉSULTATS



  • + de 7000 spectateurs lors de la finale
  • + de 50 000 internautes (direct et différés)
  • Une centaine de participants à la compétition
  • Une trentaine de partenaires techniques et financiers
  • + de 88 000 personnes atteintes sur les réseaux sociaux